se detendre (Page 23)

Message précédent
Le mini jardin (44)
14/02/2018 à 17:11

Toto demande à son père de l'aider pour sa leçon de calcul :

- Bon Toto tu achètes 2 crayons pour 4 euros comment fais-tu pour savoir le prix d'un crayon?

- Ben je regarde le ticket de caisse!

Réponses
MARIE 18 (18)
14/02/2018 à 18:22

Pas mal !!!
Les pauvres blondes!! comme toi DORIS je suis rousse !!:D

batouran (82)
16/02/2018 à 09:37

Bonjour


.
Le professeur a donné un travail à ses élèves d'une classe de cinquième:

Demandez à vos parents de vous raconter une histoire avec une morale à la fin.

Le lendemain, les enfants sont revenus et, un par un, ont commencé à raconter leurs histoires.

Il y avait toutes sortes d’histoires...

du lait renversé au dollar sauvé.

Seul Pierre n'avait rien raconté.

- Pierre, as-tu une histoire à partager avec nous ?

- Oui madame !

Mon papa m'a raconté une histoire au sujet de ma maman. Elle était pilote et son avion a été touché.



Elle a dû s'éjecter au-dessus du territoire ennemi et tout ce qu'elle avait, c'était une bouteille de whisky, un pistolet et un couteau de survie.

Elle a bu le whisky en descendant afin que la bouteille ne se brise pas et puis son parachute la déposa au milieu de 20 rebelles irakiens.

Elle en a abattu 12 avec son pistolet, jusqu'à ce qu'elle manque de balles.

Puis, elle en a tué 4 de plus avec son couteau, jusqu'à ce que la lame se brise.

Enfin, elle a tué les 4 derniers avec ses mains nues.

- Seigneur ! dit le professeur horrifié.

Qu'est-ce que ton papa t'a dit au sujet de la morale de cette histoire horrible ?



> > > > > > > > > > > > > > > > > > - Qu’il ne faut pas faire chier maman quand elle a bu.



Une vieille dame décide de s'offrir un beau cadeau pour ses 75 ans en passant une nuit dans un magnifique hôtel.
Au moment de payer le lendemain matin au départ, l'employé au comptoir lui tend une note pour 250€.
Elle demande alors pourquoi c'est si cher ...
-"Je suis bien d'accord que c'est un bel hôtel, mais franchement ça ne valait pas 250 € pour juste une nuit, et en plus, je n'ai pas pris de petit déjeuner !"
L'employé lui répond que 250€, c'est le prix standard, que le petit déjeuner était compris et qu'elle aurait pu le prendre.
Elle demande alors à parler au directeur.
Celui-ci arrive à la réception et, déjà prévenu par l'employé, lui annonce :
-"Madame, cet hôtel a une piscine de taille olympique et un centre de conférences tout équipé, cela fait partie de notre standing''.
- Mais je ne les ai pas utilisés", dit-elle
-"Peut-être, mais c'était là et vous pouviez les utiliser".
Il continue en expliquant que l'hôtel a aussi un spectacle très connu chaque soir et qu'elle aurait pu y assister
- Mais je n'y suis pas allée ,insiste-t-elle.
Après chaque service que le directeur de l'hôtel lui détaille, elle répond qu'elle n'en a pas profité.
Mais le directeur a toujours réponse à tout.
Au bout d'un moment, elle se décide enfin et fait un chèque de ... 50€, qu'elle tend au directeur.
Celui-ci, surpris en voyant le chèque, lui dit:
- Mais Madame, votre chèque est de 50€ !
- C'est vrai, mais je vous ai facturé 200€ pour avoir couché avec moi.
- Mais madame, je n'ai pas couché avec vous ! s'exclame le directeur.
Ah c'est bien dommage, j'étais là, et vous auriez pu en profiter !"

Faut pas se moquer du troisième âge !

Paquerette (76)
16/02/2018 à 12:07

Ah! ah! ah! excellent Batouran :D :D :D

batouran (82)
16/02/2018 à 18:27

Bonjour


Test pour devenir policière.
Un inspecteur de police fait passer un test à trois jeunes femmes blondes en vue de devenir policières municipales dans son équipe.

Il regarde la première blonde et lui montre une photo.

- C’est un suspect, regarde bien sa photo pendant 30 secondes et dis-moi comment tu le reconnaîtrais dans la rue ?

La blonde répond :
> > > > - Facile, il n’a qu’une oreille.

Le visage de l’inspecteur se défait :
> > > > - Normal qu’il n’ ait qu’une oreille, la photo est de profil.

Il se tourne maintenant vers la deuxième blonde et lui montre la même photo et lui pose la même question.
> > > > - Facile, il n’ a qu’une oreille.

Le policier commence à s’ énerver :
> > > > - Normal qu’il n’ ait qu’une oreille, il est de profil.

Il se retourne vers la troisième blonde et lui lance :
> > > > - Réfléchis bien avant de dire une connerie. Comment reconnaîtrais-tu le suspect dans la rue?
> > > > La blonde, un peu paniquée, réfléchit, avant de lancer un :
> > > > - Facile, il porte des lentilles de contact.
> > > >
> > > > Le policier ,qui n’était pas au courant de cet indice, va donc voir le dossier et vérifie l’information.
> > > > Le suspect porte en effet des lentilles de contact. Il retourne vers la blonde, très surpris et lui demande :

- Comment sais-tu qu’il porte des lentilles de contact ?

- Facile, avec une seule oreille, il ne peut pas porter de lunettes !

Le mini jardin (44)
16/02/2018 à 21:52

Un bateau fait naufrage. Un couple s'en sort et arrive sur une île déserte. Après avoir pris du repos, le mari demande à sa femme :

- Chérie, avant de partir, as-tu payé nos impôts ?

- Non.

- As-tu payé la redevance télé ?

- Non.

- As-tu réglé la taxe foncière et les impôts locaux ?

- Non.

- Alors, c'est merveilleux, ma chérie!

- Je ne comprends pas. Pourquoi tant de joie ?

- Parce qu'ils ne vont pas tarder à nous retrouver!

Le mini jardin (44)
16/02/2018 à 21:53

- Chérie, j'ai un problème !

- Ne dis pas "j'ai" mais "nous"... Nous sommes en couple, on partage tout !

- OK, alors "nous" avons mis la voisine enceinte !

batouran (82)
17/02/2018 à 15:44

Deux blondes rebelles et fauchées décident de braquer une banque.
Paméla, la plus expérimentée, explique son plan en détail à Betty, la novice.
Le jour même, les deux blondes se retrouvent dans leur voiture, devant la banque, avec le moteur qui tourne.
Paméla dit à sa comparse :
- Betty, je veux être sûre que tu as bien compris le plan parce que je ne serai pas dans la banque avec toi pour te dire ce que tu dois faire : tu ne dois pas rester plus de trois minutes dans la banque. C'est d'accord?
- J'ai parfaitement compris, répond Betty
Betty entre alors dans la banque pendant que Paméla attend au volant de la voiture.
Une minute passe... deux minutes... Dix minutes et toujours pas de Betty en vue.
Finalement, au bout de quinze minutes, Betty arrive, traînant laborieusement derrière elle un coffre-fort entouré de plusieurs tours de corde. Après quelques secondes au bout desquelles les deux filles parviennent tant bien que mal à placer le coffre-fort à l'arrière de la voiture, le vigile de la banque fait irruption hors de l'établissement, avec bien du mal cependant car il a le pantalon et le caleçon baissés sur ses chevilles. Au moment où il est enfin prêt à faire feu sur les deux blondes, leur voiture est déjà loin
Au volant, Paméla s'énerve :
- T'es vraiment une blonde, toi ! Je pensais que tu avais compris le plan !...
- Mais... bien sûr que oui j'avais compris ton plan... J'ai fait exactement ce que tu m'avais dit !
- Pas du tout, espèce d'idiote ! J'avais dit "pompe le FRIC et ligote le GARDE"


C'est un gars qui prend vraiment soin de son corps: Il soulève des haltères et fait plusieurs kilomètres en jogging tous les jours.
Un beau jour, il se regarde nu dans le miroir et constate qu'il est vraiment bien bronzé partout, sauf
"Là-où-vous-savez"
Alors il décide de corriger ça en allant sur une plage déserte se faire bronzer la bistouquette, mais seulement la bistouquette. Pour se faire, il s'enterre dans le sable à l'horizontale et ne laisse dépasser que ses organes sexuels.
Pour que le bronzage soit plus efficace, le gars se stimule la libido, et du coup, la bite se dresse hors du sable, bien visible.
Deux vieilles dames qui passaient par là repère cette chose bizarre dépassant du sable. Alors l'une dit à l'autre:
- Il n'y a vraiment pas de justice dans le monde...
- Comment ça?, répond l'autre.

- Eh bien, dit-elle en montrant la chose,
quand j'avais 20 ans, j'en avais peur
quand j'avais 30 ans, j'en tirais du plaisir
quand j'avais 40 ans, j'en redemandais
quand j'avais 50 ans, je payais pour en avoir
quand j'avais 60 ans, je priais pour en avoir
quand j'avais 70 ans, j'avais fini par l'oublier
et c'est maintenant que j'ai 80 ans que ce satané machin se met à faire le beau devant moi.

batouran (82)
18/02/2018 à 16:58

Trois religieuses rentrent d'une soirée et sont victimes d'un accident... et elles meurent.
Arrivant au paradis Dieu leur accorde une dernière faveur.

> > > > La première lui demande :
> > > > - "Je voudrais un mec beau avec un gros pénis ".
> > > > Dieu lui répond :
> > > > - "Pas de problème, j'en ai un au magasin".
> > > >
> > > > La seconde lui demande :
"Je voudrais un mec petit, musclé avec une grosse zigounette".
> > > > Dieu lui répond :
> > > > - "J'en ai un en stock pas de problème".

> > > > La troisième lui demande :
> > > > - "Je voudrais un mec avec une petite bite et des petites couilles".
> > > > Dieu lui répond :
> > > > - "Là, il y a vraiment un problème… j'en ai bien un, mais il est encore vivant ce couillon et il est justement en train de lire cette histoire".

> > > > PS : Sans rancune, y' a pas de raison que je sois le seul à me faire avoir !!

Le mini jardin (44)
18/02/2018 à 22:16

Weight Watchers ou M&M'S ?!

se detendre
batouran (82)
19/02/2018 à 20:25

Un touriste visite la Corse.
Il s'arrête près d'un paysan qui est allongé sur un transat en train de manger des cerises.
De temps en temps, le paysan recrache les noyaux.
> > > > > > > > > > > Le touriste lui demande :
> > > > > > > > > > > - Ça va ?
> > > > > > > > > > > - Ben ça va, comme vous voyez, je plante !

*****
Un Corse se plaint :
> > > > > > > > > > > - C'est épouvantable !
> > > > > > > > > > > Avec mon chef, il m'est impossible de dormir au bureau.
> > > > > > > > > > > - Pourquoi ? Il te réveille ?
> > > > > > > > > > > - Non, il ronfle.

*****
Dans une Librairie de Bastia, un Corse demande un livre sur le jardinage.
> > > > > > > > > > > Le vendeur le conseille :
> > > > > > > > > > > - Quand vous aurez lu celui-ci, votre travail sera à moitié fait !
> > > > > > > > > > > - Vous m'en donnez deux, s'il vous plait !
*****
Deux Corses se promènent. Soudain, l'un d'eux écrase un escargot d'un coup de pied rageur.
> > > > > > > > > > > - Qu'est-ce qui te prend, Maurice, t'es fada, non ?
> > > > > > > > > > > - Non, il commençait à m'énerver à nous suivre depuis plus d'une heure.
*****
Un Corse affirme :
> > > > > > > > > > > - Moi et ma femme, nous formons le plus heureux des couples. En effet, pour être heureux, il faut avoir un bon boulot et une bonne santé.
> > > > > > > > > > > Ma femme a le bon boulot, et moi, j'ai une bonne santé !
*****
Deux Corses s'installent à la terrasse d'un café.
Au bout d' un quart d'heure, l'un d'eux se met à bâiller :
> > > > > > > > > > > - Oh, Marcel, pendant que tu bâilles, appelle le garçon !
*****
Deux Corses discutent :
> > > > > > > > > > > - Que ferais-tu si tu gagnais deux millions au Lotto ?
> > > > > > > > > > > - Rien, absolument rien !
*****
Dans un refuge de montagne, en Corse, un vieux berger et son fils attendent les beaux jours pour redescendre au village.
- Oh, fils ! Va voir un peu dehors s'il pleut !
Le fils ne bouge pas d'un poil et lui répond : - Y'a qu'à siffler le chien et lui tâter le poil...
On verra bien s'il est mouillé !
*****
Quelle est la différence entre le drapeau russe et le drapeau corse ?
> > > > > > > > > > > - Sur le drapeau corse, il n'y a pas d'outils.

*****
Doumé aperçoit Dominique en train de rouler une cigarette.
> > > > > > > > > > > - Dis, Dominique, je croyais que tu ne fumais plus à cause de ton cœur ?
> > > > > > > > > > > - C'est vrai, mais maintenant, comme tu le vois, je ne les achète plus toutes faites,
je les roule moi-même car le docteur m'a dit que je pouvais fumer à condition de faire de l'exercice.
*****
Dans le cimetière d'un petit village corse, une vieille dame frappe rageusement sur une tombe avec sa canne.
Doumé qui passe par là s'en étonne et demande à la grand-mère :
> > > > > > > > > > > - Oh ! Antonia, qu'est-ce qui te prend ?
> > > > > > > > > > > - C'est mon mari : il est allé voter aujourd'hui et il n'est même pas passé me voir !
*****
Pourquoi n'y a t-il que des jolies filles en Corse ?
> > > > > > > > > > > - Ce sont des bombes...
*****
Doumé et son pote Antonin sont assis sur un banc à l'entrée d'un village corse, au bord de la route.
> > > > > > > > > > > Passe une voiture qui laisse tomber une mallette qui s'ouvre sous le choc et laisse découvrir des liasses de billets.
> > > > > > > > > > > Doumé secoue Antonin et dit :
> > > > > > > > > > > - Si le vent se lève, on est riche !
*****
Doumé va sur le continent et voit un bâtiment portant sur sa façade une inscription :
> > > > > > > > > > > "Médecine du travail".
> > > > > > > > > > > Il s'exclame :
> > > > > > > > > > > - Il leur en aura fallu du temps pour s'apercevoir que le travail rendait malade.
*****
Un Corse installé depuis un an sur le continent écrit à son frère :
> > > > > > > > > > > "Viens ici, il n'y a qu'à se baisser pour ramasser de l'argent".
> > > > > > > > > > > Le frère prend le bateau et, à peine arrivé à Marseille, sur le quai, il aperçoit un billet de 100 euros.
> > > > > > > > > > > Il se baisse pour le ramasser puis se ravise :
> > > > > > > > > > > - Je commencerai à travailler demain.

> > > > > > > > > > > >
*****
Un riche Corse, sur le point de mourir, décide de léguer sa fortune au plus fainéant de ses trois fils qu'il décide de tester.
> > > > > > > > > > > Il demande à l'aîné de monter dans sa chambre et lui demande :
> > > > > > > > > > > - Oh, mon fils ! Que fais-tu si tu es à la terrasse d'un bar, qu'il fait très chaud et que tu aperçois un billet de 100 euros de l'autre côté de la route ?
> > > > > > > > > > > - Ouh... J'attends qu'il fasse moins chaud pour aller le chercher !
> > > > > > > > > > > Le vieillard appelle ensuite son deuxième fils :
> > > > > > > > > > > - Que fais-tu, mon fils, si une jolie fille te fait de l’œil pendant ta sieste ?
- Je termine ma sieste !
Le vieillard appelle alors le cadet :
> > > > > > > > > > > - Oh ! Doumé, monte me voir ! Et Doumé répond :
> > > > > > > > > > > - Non, toi, descends !

> > > > > > > > > > > >
*****

> > > > > > > > > > > >
Deux Corses font une petite sieste sous un olivier :
> > > > > > > > > > > - Oh, dis-moi, t'as déjà vu une olive avec des pattes, toi ?
> > > > > > > > > > > - Hé, dis, non ! Une olive, ça n'a pas de pattes !
> > > > > > > > > > > - Ah bon... J'ai avalé un cafard alors.