Comment cultiver les patates douces ?

Par - Publié le
Voici un légume-racine de l'automne et de l'hiver qui devient tendance dans les potagers : la patate douce. Facile à cultiver et à entretenir, la patate douce ne demande que du soleil et de la place pour se développer et produire de beaux tubercules.

La patate douce, toute une histoire

La patate douce, toute une histoire

De la famille des Convolvulacées, la patate douce (Ipomea Batatas) est originaire d'Amérique du Sud et beaucoup cultivée en Asie. Elle fait partie des légumes tropicaux donc le soleil est essentiel pour sa culture. Elle demande beaucoup de la place car elle produit des lianes de plusieurs mètres. Ses tiges sont soit rampantes, soit grimpantes si on place un support. Ses petites fleurs de couleur blanche au coeur rose, en forme de trompette, très proche de la fleur du liseron, sont appréciées pour fleurir le potager.

Quelles variétés de patate douce choisir ?

Contrairement à ce que l'on pense, il existe une grande diversité de variétés de patate douce. Légume-racine, plus gros qu'une pomme de terre, qui se cuisine comme une pomme de terre, il est apprécié pour sa chair douce et sucrée.
De forme allongée ou ovale, avec une chair blanche ou orange, une peau beige ou rose, autant de critères pour choisir une variété :

  • 'Bayou Belle' : à chair rose et chair orange
  • 'Bellevue' : à chair jaune et peau orange
  • 'Burgundy' : à chair jaune et peau rose
  • 'Orléans' : à chair orange et peau rose clair
  • 'Sakura' : à chair XXX et à peau rose
  • 'Beauregard' : à chair orange vif et à peau cuivre
  • 'Bonita' : à chair blanche et à peau beige
  • 'Evangeline' : à chair orange et à peau beige
  • 'Murasaki' : à chair blanche et à peau rose
  • 'Covington' : à chair orange et à peau rose
  • 'Georgia Jet' : à chair orange et à peau rose foncé
  • 'Okonawa' : à chair et à la peau violette 

Comment préparer les plants de patate douce ?

Comment préparer les plants de patate douce ?

Dès la fin du mois de janvier, préparer au chaud les plants de patate douce pour les faire germer.

  • Technique 1
  • Acheter un beau tubercule,
  • Le découper en morceaux de 5 cm,
  • Remplir une terrine remplie de terreau spécial plantation,
  • Humidifier le terreau en l'arrosant,
  • Poser les morceaux de patate douce, côté chair vers le terreau et côté peau en surface,
  • Arroser de nouveau,
  • Placer la terrine dans une pièce lumineuse à 20°C.
  • Technique 2
  • Piquer 4 cure-dents tout autour d'une patate douce à peu près au milieu,
  • Poser cette patate douce sur un verre, tout en laissant immerger l'extrémité basse (côté forme pointue) dans l'eau (sur 1 cm au maximum).
Conserver toujours une terre fraîche. Lorsque les plants ont des tiges de 15 cm, les rempoter et les conserver au chaud, en attendant de les planter directement à leur place définitive.

Astuce : conserver un tubercule d'une année sur l'autre pour préparer les plants maison.

Quand et comment planter une patate douce ?

Dans quel sol ?

Elle demande une terre travaillée en profondeur, dépourvue de cailloux, bien fraîche et enrichie avec du compost bien mûr.

Quelle exposition ?

Ce légume tropical préfère un emplacement ensoleillé, du matin au soir.

Quand ?

Dans les régions au climat doux avec des températures supérieures à 20 °C, planter la patate douce se plante à partir d'avril jusque fin mai. Partout ailleurs, attendre mi-mai pour la plantation au potager, dans un bac ou un pot.

Comment ?

  • Travailler la terre en profondeur,
  • Tracer une ligne à l'aide d'une ficelle pour délimiter le rang,
  • Planter un tubercule tous les 30 cm, tout au long de la ligne,
  • Distancer 2 rangs d'1 m,
  • Recouvrir de terre et tasser,
  • Arroser copieusement.

Astuce :
Pour des plants achetés en godets, le pas-à-pas reste identique.
Dans le nord de la France, cultiver les patates douces sous abri pour garantir la chaleur nécessaire au bon développement.

Puis-je cultiver une patate douce dans un pot ?

Oui, ce tubercule se satisfait aussi d'un simple pot. Le choisir de grande taille, plus de 30 cm de diamètre et profondeur afin que le tubercule puisse se développer. Placer le pot au soleil et apporter régulièrement de l'eau. Installer un arrosage goutte-à-goutte pour la régularité de l'arrosage. Installer un support pour faire grimper une partie du feuillage, qui peut devenir très encombrant.

Astuce : il existe maintenant, dans le commerce, des pots spéciaux pour cultiver les pommes de terre ou les patates douces en contenant.

Comment entretenir un pied de patate douce ?

  • Une fois que les tubercules produisent des tiges de 20 à 30 cm, butter le pied afin de le recouvrir d'une butte de terre de 20 cm environ,
  • Tout au long de la culture, pendant la période estivale et surtout pendant des journées chaudes, arroser car la patate douce est exigeante en eau. La régularité des apports d'eau garantira des récoltes en abondance,
  • Désherber de temps en temps,
  • Biner pour casser la croûte de terre en surface,
  • Possibilité de pailler pour conserver l'humidité constante,
  • Possibilité d'installer un treillage à proximité pour faire grimper les tiges volubiles,
  • Aucune taille n'est à faire.
  • Aucun traitement car la patate douce est un légume résistant au potager. Les larves de taupins, les pourritures au stockage et les rongeurs peuvent devenir problématiques.

Quand et comment récolter les patates douces ?

La récolte a lieu après 120 à 150 jours, suivant les variétés. A partir de septembre et ce jusque fin octobre ou début novembre, avant les premières gelées, récolter les patates douces.

  • Un feuillage fané est le signe de maturité des tubercules,
  • Avec une fourche-bêche, soulever les tubercules, sans les abîmer,
  • Laisser les tubercules sécher au soleil (1/2 journée) avant de les rentrer,
  • Les stocker dans des cagettes, 4-5 jours dans une pièce chauffée à 25°c pour réussir la cicatrisation des bulbes puis 3 à 6 mois, dans une pièce à 15°C. Les mêmes conditions de stockage que les courges.

Comment conserver et cuisiner la patate douce ?

Une fois récoltés, la conservation est identique à celle des pommes de terre. Dans une cave, à l'abri de la lumière et de l'humidité. Elles ne supporteraient pas le bac en bas du réfrigérateur car elles sont vulnérables face au froid.

Ne pas hésiter, tout l'été, à cueillir des feuilles et les déguster comme des épinards.
Proche du goût du potimarron ou de la châtaigne, le tubercule se cuisine en plats ou bien des desserts. Voici quelques suggestions :

  • Parmentier
  • velouté ou soupe
  • purée
  • frites
  • röstis
  • gratin Dauphinois
  • fondant sucré
  • crème
  • chips