En 2004, mes 52 variétés de tomates (Page 2)

Message précédent
Monette (38)
16/07/2018 à 18:14

Marc peux tu me donner la formule du traitement avec le bicarbonate?
Pour l'instant les miennes en ont été épargnées, mais moi j'ai des punaises,

Réponses
Marc65 (65)
16/07/2018 à 22:33

C'est ici que j'ai appris ce traitement:
www.jardinier-amateur.fr/forum-jardinage/bicarbonate-de-soude,s10063.html
J'ai fait un traitement à la dose suivante: 1 bonne cuillerée à café de bicarbonate/ litre additionné d'un peu de savon noir comme mouillant. je pulvérise à forte pression pour atteindre le plus de surface possible.

papy 91 (91)
25/10/2020 à 07:53

marc 65
bravo toutes mes félicitations pour cette collection de tomates , je me rend compte que je ne suis pas seul a avoir plusieurs variétés de tomates , personnellement j'en ai une soixantaine mais n'en ressème qu'une cinquantaine pour une centaine de plants dans le jardin , j'ai des voisins qui me prennent pour un hurluberlu avec cela mais c'est surtout pour la diversité et le plaisir d'avoir beaucoup de couleurs , si ca vous intéresse j'ai de l' uso bleu a cueillir quand le cul est marron , de la kuma rose 430 grs , de la banane jaune , sweet cassady bigarée , green zébra acidulée , tomate voyage , petit moineau grosse comme un petit pois , éléphant framboise 540 grs , sur le site il ne manque qu'une rubrique don ou échange de graines comme sur " graines et plantes"
merci pour cet album
l'an prochain je vous copie si vous le voulez bien

Marc65 (65)
25/10/2020 à 08:41

Papy, je n'ai pas l'âme d'un collectionneur. La diversité des tomates est une bonne chose, car tout le monde y trouve son bonheur. Mais une demie-douzaine de variétés me suffit maintenant amplement dans mon jardin, et encore, c'est pour faire plaisir aux amis. Personnellement, je pourrais me contenter de Montfavet. Pour l'usage que j'en fait une tomate basique fait bien mon affaire, et ce n'est pas faute d'en avoir cultivé de plus belles et de meilleures. D'une manière générale, en matière de légumes comme pour le reste, chez moi tout ce qui n'est pas essentiel devient vite superflu.

nannie (44)
25/10/2020 à 14:59

Mes compliments Marc pour cet intéressant reportage une telle diversité de tomates plus belles les unes que les autres en couleur et en gout c'est vraiment impressionnant.Merci pour cette connaissance que vous nous faites partager sans retenue. Cela nous donne du peps pour l'année prochaine.Un grand merci Marc.

Nenette (PT)
25/10/2020 à 17:07

Je n'avais pas encore vu cet album.
Etonnant, bravo Marc et merci. Tu es un "sacré" jardinier. Est-ce que tu continues tes recherches de variétés?

Marc65 (65)
25/10/2020 à 18:07

Merci Nannie, merci Nenette. Je continue mes recherches tous azimuts, car on sait tous qu'on a des progrès à faire. Maintenant, le légume banal m'intéresse plus que le légume spécial. Il y a des tas de plantes alimentaires très valables et cultivées par de nombreux jardiniers, mais peu connues parce qu'elles ne sont pas d'ici et qu'elles n'ont pas encore été mises en lumière. J'aime bien les crucifères, chou, navets, radis, moutardes, elles sont cultivées depuis des millénaires dans tous les jardins de l'Ancien Monde, mais elles sont moins connues que les spectaculaires légumes du Nouveau Monde (pomme de terre, tomate, courges, haricots etc....). Pour moi ces légumes plus rustiques et moins gourmands ont de l'avenir, dans un monde qui se soucie de durabilité. Les engrais verts réintroduisent des céréales et des légumineuses au jardin, qui se rient des étés caniculaires, et qui étaient les bases de l'alimentation et de l'agriculture de l'antiquité, et c'est intéressant aussi. L'avenir est aux cultures d'hiver, puisque l'été deviendra de moins en moins praticable, et l'hiver de plus en plus.