Gestes de jardinage en août  |  Boutures d'août  |  Fruits et légumes d'août  |  Août : un potager pour l'automne  |  Calendrier lunaire de jardinage août 2014

Abeille charpentière

Publié le

Cette année, des abeilles charpentières se sont invitées dans mon jardin. A la découverte de cet insecte menuisier.

En semant mes haricots dans le potager, je m'aperçois que des copeaux de bois tombe d'un tronc d'arbre, un pommier malade. Etrange. En m'approchant, je vois un trou parfaitement rond, comme si une mèche de perceuse l'avait entamé, et j'entends un bruit qui grattait le bois. Là, une petite tête noire sort du trou. Vite, le caméscope pour filmer.

Autre situation. Depuis quelques temps, je constate la présence de petits tas de sable entre les dalles de ma terrasse. Curieuse de savoir quel insecte a élu domicile, je filme la situation. Prise sur le fait, une abeille charpentière fait des va-et-vient avec des morceaux de feuilles.

Un sacré xylocope

L'abeille charpentière est aussi appelée xylocope (Xylocopa violacea) et on peut la voir de mai à septembre dans les jardins. Elle est souvent nommée bourdon noir.
Elle fait environ 3 cm de long et sa couleur noire avec des reflets bleus ou violets selon l'exposition est très spécifique. Elle est munie d'une trompe pour butiner et d'une paire de mâchoires (mandibules) pour creuser son nid et y déposer ses oeufs.
Il faut savoir qu'elle ne pique que très rarement, seulement en cas de grand danger.

Au printemps, elle se reproduit et cherche un emplacement pour creuser son nid pour y pondre ses oeufs. Elle commence par faire des galeries séparées par des cloisons (mélange de sciure et salive) pour isoler chaque oeuf et prend soin d'y déposer un peu de nectar et pollen pour nourrir ses petits.
A la fin de l'été, sa progéniture sortira des galeries et prendra son envol.

(Image : DocteurCosmos)

Dégâts provoqués par l'abeille charpentière

- Le seul signe qui distingue sa présence sont les petits tas de copeaux de bois car elle ne les ingère pas.
- L'abeille charpentière creuse principalement dans le bois malade ou mort mais elle peut aussi faire des dégâts dans une charpente, les boiseries de fenêtres, les abris de jardin, les meubles de jardin, tout objet en bois non traité exposé à l'extérieur.
- Vous pouvez lui offrir le gîte en construisant des abris avec des tiges de roseaux qu'elle apprécie.
- Laissez une bûche de bois au fond du jardin, elle sera peut-être sélectionné pour devenir gîte aux abeilles charpentières.

Par


Lisez également

Abri à insectes : osmies, les abeilles, les guêpes, les bourdons et les syrphesAbri à insectes : osmies, les abeilles, les guêpes, les bourdons et les syrphes

La fête de la nature 2013La fête de la nature 2013

Accueillir la biodiversité au jardinAccueillir la biodiversité au jardin


Commentaires des membres Poster un commentaire

Eric (91)Eric (91)
2001 visites
27 travaux au jardin
48 météos
783 messages forum


De façon assez surprenante, la besogneuse avait soigneusement rebouché toutes ses galeries sur la terrasse juste avant une grosse pluie. Un hasard ? A surveiller...

jardanama (17)jardanama (17)
1208 visites
5 travaux au jardin
187 météos
999 messages forum


Bonsoir ! J'ai eu le même problème avec un prunier ,avec une branche qui me gênait pour tondre ma pelouse .J'ai du la couper ,deux années suivantes, le bout de branche étant sec ,et comme le dit Eric le trou avait été soigneusement rebouché de copeaux et de bave.Constatant de petits copeaux de bois au sol,nous avons pensés avec un de mes fils que ce pouvait être un zeuzère (papillon de nuit dont la chenille creuse de profondes galeries dans le tronc des arbres) .En enfonçant une brindille de bois une grosse mouche de couleur bleutée est sortie de ce trou ,c'était donc une abeille charpentière .Celle ci avait pondu ,et en coupant un peu plus le reste de cette branche ,nous avons constatés qu'il y avait une galerie de grandeur bien supérieure à la grosseur des larves .En fait ,quand les larves ce transforment en abeille ,le trou que fait la larve est calculée pour permettre à l'abeille de sortir (Pas si bête )

Il devait y avoir d'autres larves ,mais je n'ai pas voulu sacrifier l'arbre ...Malgré tout il a dépéri et a rendu l'âme .Prunier qui avait dans les quinze ans et qui produisait de belles reines claude ,par bonnes années d'une trentaine de kgs . Les abeilles Bzzz !Bzzz !Bzzz .Comme chantait Bourvil .C'est embêtant quand même ...Ca c'est moi qui le dit

alaing (38)alaing (38)
362 visites
1 météos
694 messages forum


B'jour Stéphanie !

on doit avoir le même jardin !

J'ai aussi une colonie de bourdon aux ailes bleues

tout au moins je croyais que c'était des bourdons avant de les identifier

et de découvrir ton reportage.

J'ai plusieurs plants de sauge sclarée et toutes les matinées ils sont bruissants

d'une nuée de charpentières.

J'ai lu quelque part : Le célèbre entomologiste Jean-Henri Fabre passait des heures à les observer de près sans se faire piquer, c'est seulement quand il les saisissait entre ses doigts pour les marquer qu'il se faisait piquer (et encore, pas à chaque fois…). Bref, l'abeille charpentière est très pacifiste, seul la femelle possède un dard qu'elle n'utilise que si elle est poussée dans ses derniers retranchements…"

Ouf !

musicat (BE)musicat (BE)
1 visites
1 messages forum


bonjour j'ai moi aussi des abeille charpentiere chez moi et j'ai une petite question cela veux dire quoi quand un abaille charpentiere et au sol et qu'elle souleve son posterieur comme si elle faisait l'arbre droit??

Poster un commentaire

Tags :

Sur le même thème :

Abri à insectes : osmies, les abeilles, les guêpes, les bourdons et les syrphesAbri à insectes : osmies, les abeilles, les guêpes, les bourdons et les syrphes

La fête de la nature 2013La fête de la nature 2013

Accueillir la biodiversité au jardinAccueillir la biodiversité au jardin